L’examen de vue en vae

 

 

Trop souvent dans le livret 2 du candidat en VAE, on trouve un cours complet d’examen de vue. Hors, dans les magasins d’optique qui pratiquent l’examen de vue, le plus couramment il s’agit d’une vérification de compensation. Celle-ci peut avoir lieu :

·         à la demande du client pour obtenir une nouvelle paire de lunettes à partir d’une ordonnance de moins de 3 ans

·         ou être effectuée à l’initiative de l’opticien :

o         dans le cas d’un client habituel qui arrive avec une ordonnance différant notablement de la compensation portée

o        à la suite d’une plainte du client au sujet de la compensation qui lui a été livrée récemment (et après avoir vérifié ce montage : puissances et centrage).

 

Pour être plus rigoureux, on devrait dire que l’opticien va effectuer une réfraction d’avantage qu’un examen de vue.

 

Dans tous ces cas, l’opticien dispose d’un élément de départ : la compensation portée ou prescrite (et dans certains magasins possédant un réfractomètre du résultat de la réfraction objective). Quand on pose des questions au candidat à la VAE en lui demandant comment il s’y prendrait pour un client demandant le renouvellement de son ordonnance et qu’il répond qu’il va faire un examen de vue complet en partant de zéro, il est peu crédible. Les questions suivantes montrent en général qu’il ne pratique pas l’examen de vue et qu’il a recopié un cours dans son mémoire (en particulier, il suffit de poser des questions sur l’interprétation du Parent ou du Mires chevrons pour s’en rendre compte).

Cette réfraction peut être exécutée avec une lunette et une boite d’essai ou avec un réfracteur (si vous ne disposez pas de réfracteur pour vous entraîner il ne faut surtout pas dire que vous faites des examens de vue au réfracteur, cela se voit tout de suite).

Je vais d’abord donner les étapes de la vérification d’une compensation puis ensuite expliciter ce qu’il faut faire dans chaque étape. Il est évident qu’il faut connaître ce déroulement mais qu’il faut s’entraîner à le pratiquer avant de venir à la validation si l’on veut fournir des réponses crédibles.

 

Les étapes de la vérification d’une compensation faite soit à partir de la compensation portée soit à partir d’une réfraction objective obtenue au réfractomètre.

 

Retour accueil