Seuil différentiel chromatique

 

  1. Attributs subjectifs des couleurs
  2. Pour caractériser un stimulus coloré en vision humaine on pourra donner sa luminance et ses grandeurs colorimétriques. En psychologie et en peinture on préfère utiliser les notions de:

  3. Seuils différentiels des couleurs
  4. On recherche comment varie, à luminance fixe, la variation de couleur juste perceptible.

    1. Seuil le long du spectre
    2. Dans ce type d'expériences, on maintient le facteur de pureté à 1 et l'on procède à la mesure du D l pour chaque lumière monochromatique de longueur d'onde l . Le sujet est placé devant deux plages lumineuses de même luminance, l'une de longueur d'onde l fixe et on fait varier lentement la longueur d'onde de seconde plage jusqu'à perception d'une différence. Le champ d'observation est d'environ 2°.
      On constate deux maxima de sensibilité d'environ 1 nm autour de 490 nm (bleu-vert) et de 590 nm (jaune orangé). Cette sensibilité décroit fortement aux limites du spectre visible.

        

    3. Seuil de perception colorée au voisinage du blanc
    4. Dans ces expériences, on a toujours deux plages: la plage A blanche de luminance L et la plage B de luminance (L-D L)w dans le blanc auquel on superpose une luminance D Ll de longueur d'onde l . La luminance totale de la plage B est donc égale à celle de la plage A. On recherche la plus petite quantité D Ll 0 qui permet une perception "colorée" de la plage B. Sur le graphique on a porté le log de la variation de la pureté colorimétrique D p0 = D Ll 0/L en fonction de l .

      On constate que le système humain fait preuve d'une moindre sensibilité au caractère coloré de la nuance dans la zone 550 - 600 nm (jaune à jaune orangé).

    5. Seuils de couleur dans le diagramme chromatique

Mac Adam a cherché à caractériser ce seuil chromatique pour chaque point du diagramme chromatique en le recherchant pour des variations de la longueur d'onde l dans différentes directions autour du point choisi. Il a travaillé à éclairement rétinien constant

.

Ces mesures présentent un intérêt pour évaluer le nombre d'échelons différentiels entre deux couleurs ou l'écart tolérable entre deux échantillons pour qu'on puisse considérer qu'ils ont la même couleur.

                                    Retour présentation                                Résolution temporelle