résolution temporelle

 

  1. Cas d'une lumière très brève
  2. Un éclair lumineux de durée inférieure à 0,01 s de même luminance qu'une plage permanente apparaît plus lumineux que celle-ci lorsqu'on travaille dans le domaine photopique. Pour ces éclairs brefs, la discrimination chromatique et la tonalité changent, les stimulis verts bleuissent et les stimuli jaunes rougissent.

    Tout stimulus lumineux bref est perçu pendant une durée de 0,15 à 0,18 s.

  3. Sensibilité au constraste temporel
  4. Le sujet est soumis à un stimulus dont la luminance est modulée périodiquement en fonction du temps. Au delà d'une fréquence critique, il a fusion et le sujet ne perçoit plus de papillotement. Cette fréquence critique de fusion qui a donné lieu à de nombreux travaux est toujours inférieure à 50 Hz.

    La luminance d'un tube néon est perçue constante alors que la luminance de ce tube est modulée à 100 Hz (double de la fréquence du courant).

Retour présentation