PHOTOMéTRIE VISUELLE

 

La majeure partie des informations que nous avons sur le monde qui nous environne nous est fournie par notre système visuel. L'élément récepteur de ce système est la rétine de l'œil, elle est sensible à la lumière visible. Pour qu'un objet soit détecté dans le monde environnant, il faut que de la lumière émise par cet objet  ( la source lumineuse) pénètre dans notre œil.

La lumière visible, d'un point de vue physique, n'est qu'une très petite partie de l'ensemble des radiations électromagnétiques. Ces radiations peuvent être caractérisées par leur longueur d'onde dans le vide. Ces longueurs d'ondes vont de l'ordre du kilomètre pour les ondes radio jusqu'à 10-6 nanomètres pour les rayons g . La lumière visible n'en est qu'une toute petite partie, celle dont la longueur d'onde est comprise entre 400 et 800 nm. On l'a distinguée car bien sur, pour nous humains, elle a une importance considérable.

Comme toutes les ondes électromagnétiques, la lumière transporte de l'énergie. Il suffit de s'exposer à la lumière du soleil pour s'en rendre compte. Cette énergie est transportée sous forme de quantas. On peut donc étudier toute source lumineuse d'un point de vue physique à partir de l'énergie qu'elle émet. Ceci va nous permettre de définir des grandeurs énergétiques.

Ce point de vue d'étude est néanmoins insuffisant pour rendre compte des perceptions visuelles de l'homme face à un objet lumineux. Le récepteur rétine n'est pas un récepteur linéaire et nous verrons que deux sources lumineuses ayant la même puissance énergétique ne sont pas perçues comme aussi lumineuses si la longueur d'onde de la lumière émise est différente. Il a donc fallu définir des grandeurs caractéristiques de "la sensation visuelle" faisant appel à l'expérience vécue du sujet. Problème difficile car tous les sujets ne sont pas identiques. Cela a donné naissance à la photométrie visuelle.

Nous aborderons ensuite le problème de la couleur, sensation purement physiologique. Comment "mesurer" ou "définir" de façon précise une couleur? S'il est facile d'attribuer une couleur à une lumière monochromatique (ne comportant que des radiations d'une seule longueur d'onde), comment faire quand on a une lumière complexe? Est-il possible de prévoir la couleur d'une lumière à partir de son spectre énergétique? C'est à ces questions que s'efforce de répondre la colorimétrie visuelle.

Ce cours doit beaucoup aux ouvrages suivants :

Retour Accueil